Un mariage sans sexe peut-il survivre ?

un-mariage-sans-sexe-peut-il-survivre 
Pour beaucoup, le sexe est le ciment d’une relation. Mais la vie à deux, les enfants ou encore la routine, peuvent faire disparaitre le désir sexuel. Cette question nous taraude tous…un couple peut-il vivre heureux, et perdurer dans le temps sans avoir de relations sexuelles ?

L’heure est aux romances passionnées, couples amoureux et sexuellement très actifs…  Cette image peut déstabiliser lorsqu’une baisse de régime se fait sentir au sein de son propre couple. Mais l’amour, ce concept très personnel, est avant tout une question d’équilibre. Volontaire ou subie ? Lumière sur cette abstinence, difficile à aborder dans une relation… voir même tabou.

Le sexe est-il indispensable à la vie de couple ?

Que considère-t-on exactement, comme étant un mariage sans sexe ? Il s’agirait de l’absence totale, ou partielle de relations sexuelles au sein d’un couple. Oui mais, quelle est la « limite » ? Le Dr. Rachel Becker-Warner, sexologue, affirme au magazine de santé Healthline, qu’il s’agit d’une estimation très subjective. Tout dépend si le sujet ressent le besoin de « plus », ou se conforme parfaitement avec son « quota ». La barre des 10 rapports sexuels annuels est estimé comme étant le point de repère. Mais il est important de garder à l’esprit que comme la durée moyenne d’une relation sexuelle, ce chiffre n’est pas une norme car chaque couple est différent.

Dr. Ghislaine Paris, sexologue et auteur de « L’importance du sexuel », répond à cette question dans un article paru sur Grazia : « Non, le couple ne peut pas survivre sans sexe ». Cette affirmation peut tomber pour certains comme un couperet. 3 raisons principales sont données par la thérapeute : Qu’elle soit subie ou volontaire, l’abstinence peut conduire à l’adultère. Une épée de Damoclès plane alors sur le couple ; Lorsqu’on vit avec une personne, celle-ci empiète en quelque sorte sur notre espace vital. Il est scientifiquement prouvé que l’on développe de l’agressivité envers notre partenaire… le sexe agit comme une manière de se protéger contre ce phénomène, en nous faisant tolérer l’autre ; Le sexe a le pouvoir de rapprocher, de tisser un lien affectif. Grâce aux hormones sécrétées lors de ces moments de partage, l’amour fini par se renforcer.

Le sexe n’est pas toujours la condition sine qua non pour qu’un couple survive

Si le sexe est important pour votre santé, passer par une période de « disette sexuelle », n’est pas forcément synonyme de problème de couple. Une absence d’ébats sexuels ne reflète en rien le niveau d’intimité, et de complicité entre deux partenaires.

Après un accouchement, un deuil ou encore une déprime, la libido et le désir sexuel se retrouvent fortement affectés. Et c’est normal. L’important est de ne pas focaliser dessus, mais plutôt comprendre l’origine de cette baisse de régime », explique le Dr. Paris.

Être en phase avec son partenaire est d’une importance capitale. Il est possible que les deux individus ne ressentent plus le besoin de faire l’amour, comme lors des premiers mois de leur rencontre. Heureux et épanouis dans leurs vies, il n’existe aucun sentiment de frustration. Les marques d’affection, quant à elles, sont bien présentes et contribuent au bien-être du couple.

Selon le Dr. Ghislaine Paris, tant que le couple s’aime et se fait des gestes tendres, la relation est saine. Le véritable danger voit le jour lorsqu’ils ne partagent rien, et ont des vies parallèles.

Si le couple n’est pas épanoui dans cette routine, raviver le désir est toujours possible

Le Dr. Becker Warner, conseille de communiquer avec son partenaire et de faire part de sa frustration si le manque d’activité sexuelle devient dérangeant. Une thérapie de couple commence par admettre qu’il y a un problème, et que les deux sont prêts à trouver une solution.

Lorsque le manque de temps et de disponibilité dans la journée est la source du désaccord, proposer des activités à deux…eh oui ! le désir ça se travaille !

« Le sexe n’est pas instinctif, il est le résultat de nos représentations socio-culturelles » ajoute le Dr. Ghislaine Paris.

Pour y remédier, et raviver cette flemme, prenez du temps pour votre couple : rendez-vous galants, balades romantiques, voyages en amoureux, réalisation de fantasmes inavoués… vous pouvez même oser les « sex toys » pour pimenter vos ébats !

Par santeplusmag.com