Croyant à une arnaque, elle supprime les mails de la loterie lui annonçant son gain de 122 000 €

  
Une Australienne a gagné près de 200 000 dollars australiens (122 000 €) à la loterie, le 20 novembre dernier. Mais croyant à une arnaque sur internet, elle a consciencieusement supprimé tous les e-mails lui annonçant son gain…

Toucher le jackpot… Difficile d’y croire. Le 20 novembre dernier, lors du tirage de la loterie nationale australienne, une habitante de Bullaburra, au nord-ouest de Sydney, a remporté « près de 200 000 dollars australiens », soit un peu plus de 120 000 €, rapporte l’agence de presse United press international (UPI).

Une coquette somme. Mais la principale intéressée, prévenue par e-mail par The Lott, la société organisatrice du jeu d’argent, n’y croit pas du tout.

Peur d’une arnaque en ligne

Durant dix jours, pensant être victime d’une arnaque sur internet, l’heureuse gagnante supprime consciencieusement un à un tous les mails lui annonçant son gain, que lui envoie The Lott.

« En fait, je ne me doutais pas du tout que j’avais gagné, explique-t-elle dans un communiqué publié par The Lott sur son site officiel. Je n’en avais pas la moindre idée… J’ai reçu plusieurs mails annonçant mon gain, mais j’ai cru que c’était une arnaque en ligne, alors je les ai tous supprimés. »

Pour elle, ces courriels n’étaient que des publicités frauduleuses et des spams, comme on en reçoit tant… Elle ne découvre qu’elle a gagné le gros lot que le jour où arrive alors dans sa boîte aux lettres un courrier officiel de The Lott, transmis par voie postale.

« C’est une belle surprise, surtout avant Noël mais cela reste complètement surréaliste », a commenté la gagnante.

Plus fourmi que cigale

Ces 200 000 dollars australiens, pour elle, c’est une petite fortune. Et elle ne compte pas la dilapider de sitôt en achats futiles.

Avec son mari, elle prévoit de placer la majeure partie de ce gain sur un compte, en prévision de leur retraite. Ils en profiteront aussi pour faire des cadeaux de Noël, ainsi que quelques travaux dans leur salle de bains et leur cuisine.

Par Édouard LAMORT

Source: ouest-france