Covid-19. L’Australie menace d’expulser les touristes qui ne respectent pas les restrictions sanitaires

 Les plages au nord de Sydney sont fermées jusqu'au 9 janvier suite à un rebond de l'épidémie dans cette zone de l'Australie. Photo d'illustration. 
Une fête illégale réunissant 300 personnes sur une plage de Sydney (Australie) a provoqué la colère du ministre de l’Immigration. Ce dernier a déclaré qu’il n’hésiterait pas à expulser les touristes ou les personnes bénéficiant d’un visa temporaire qui ne respecteraient pas les restrictions sanitaires. Des mesures strictes ont donc été prises pour le réveillon du Nouvel an.
 

En pleine pandémie de coronavirus, une fête illégale a été organisée sur la plage de Bronte Beach à Sydney (Australie), samedi 26 décembre. L’événement a réuni 300 personnes, soit trois fois plus que le nombre autorisé, sans respect des mesures sanitaires, rapporte Le Parisien.

Quarante fêtards ont été interpellés et onze d’entre eux ont écopé d’une d’amende de 1 000 dollars australiens, soit 620 euros. Les images montrant des personnes agglutinées et sans masques ont fortement déplu au nouveau ministre de l’Immigration, Alex Hawke. Il a déclaré qu’il serait « très heureux » d’expulser les touristes ou les personnes bénéficiant d’un visa temporaire ayant participé à la fête.

Des mesures pour le Nouvel an

Une déclaration qui vaut également pour les visiteurs qui espéraient fêter le passage à la nouvelle année. Les mesures ont été renforcées pour l’occasion. Les plages au nord de Sydney sont fermées jusqu’au 9 janvier et les rassemblements sont limités à cinq ou dix personnes par foyer en fonction du secteur géographique.

« J’ai demandé au ministère de l’Intérieur de travailler en étroite collaboration avec les autorités de la Nouvelle-Galles du Sud avant le Nouvel an afin de s’assurer que tout le monde fait ce qu’il faut et que si quelqu’un est pris en train de faire quelque chose de mal, son statut de visa sera présenté au gouvernement » pour réexamen, a indiqué Alex Hawke. En Australie, 909 décès liés au Covid-19 ont été enregistrés depuis le début de la pandémie.

Par Ouest-France avec agence