Hong Kong : Pékin intensifie sa répression avec le plus grand coup de filet jamais mené contre ses détracteurs

 Un groupe politique pro-démocratie est arrêté par la police dans le district central à Hong Kong le 6 janvier 2021, dans le plus grand coup de filet mené à ce jour contre les détracteurs de Pékin.  
Ce mercredi, à Hong Kong, une cinquantaine de figures de l'opposition pro-démocratie ont été arrêtées en vertu de la récente loi sur la sécurité nationale, dans le plus grand coup de filet mené à ce jour par Pékin.

Ces interpellations, dont beaucoup sont liées aux primaires organisées par l'opposition l'été dernier, témoignent à nouveau des tensions entre les autorités et les opposants.

Anonymement, deux sources haut placées au sein de la police ont rapporté «environ 50» interpellations menées par l'unité chargée d'enquêter sur les infractions relevant de la loi sur la sécurité. Suite au décompte fait sur Facebook et Twitter par des partis et des personnalités de l'opposition, au moins 48 arrestations ont été réalisées, la plupart pour «subversion».

Antony Blinken, l'homme choisi par Joe Biden pour diriger sa diplomatie, a condamné fermement ce coup de filet matinal, qui est selon lui une «attaque contre ceux qui défendent courageusement les droits universels».

«L'administration Biden-Harris se tiendra aux côtés du peuple de Hong Kong et contre la répression de la démocratie par Pékin», a-t-il promis.

Par CNEWS avec AFP