L'étudiante sénégalaise Diary Sow retrouvée "saine et sauve"

  
Les autorités diplomatiques et consulaires du Sénégal viennent d'annoncer que l'étudiante, portée disparue pendant plusieurs jours, est désormais en compagnie de son parrain, le ministre Serigne Mbaye Thiam.

Après les nouvelles rassurantes, les retrouvailles. Diary Sow, l'étudiante dont la disparition avait suscité une grande inquiétude au début de l'année, a retrouvé son parrain Serigne Mbaye Thiam, ministre sénégalais de l'Eau et de l'Assainissement, annoncent ce lundi les autorités diplomatiques et consulaires du Sénégal en France.

"Mademoiselle Diary Sow a été retrouvée saine et sauve. Elle se trouve présentement en compagnie de son parrain Monsieur Serigne Mbaye Thiam" détaille un communiqué du consulat général du Sénégal à Paris, avant de remercier "le gouvernement français pour son assistance efficace ainsi que l'ensemble de la communauté sénégalaise en France, en particulier les étudiants, pour leur mobilisation".

"Une pause"

La jeune femme, une étudiante brillante qui fait la fierté du Sénégal, n'avait plus donné de nouvelles depuis le 4 janvier, suscitant une importante mobilisation pour essayer de la retrouver. Plus de deux semaines et un long silence plus tard, celle qui est inscrite en classe préparatoire au prestigieux lycée parisien Louis-Le-Grand est entrée d'elle-même en contact avec ses proches, afin de les rassurer, ainsi qu'avec la police judiciaire. Elle a justifié sa disparition en évoquant "une pause", comme l'a rapporté vendredi dernier le ministre Serigne Mbaye Thiam, qui a pris l'étudiante sous son aile, avant de rapporter les mots que Diary Sow lui avait transmis:

"Si je ne m'étais pas manifestée jusqu'à présent, c'est pour la simple raison que j'étais dans l'impossibilité de le faire", lui avait-elle dit. "J'ai laissé assez d'indices derrière moi pour qu'on sache que je partais de mon plein gré. Je ne me cache pas. Je ne fuis pas. Considère cela comme une sorte de répit salutaire dans ma vie."

Une preuve de vie et des mots rassurants qui ne disaient en revanche rien d'où pouvait se trouver la jeune femme. Une question qui a désormais trouvé une réponse.

Par  BFMTV