L’UA acquiert 270 millions de doses de vaccins contre la Covid-19, dont 50 millions seront disponibles, d’ici juin 2021

 L’UA acquiert 270 millions de doses de vaccins contre la Covid-19, dont 50 millions seront disponibles, d’ici juin 2021 
L’acquisition des vaccins contre la Covid-19 a été financée via un mécanisme mis en place par l’Union africaine (UA), en partenariat avec Afreximbank et la Banque mondiale. L’initiative vise par ailleurs à compléter le dispositif Covax qui ne permettra de couvrir que 20% de la population du continent.

Dans un communiqué publié dans la soirée de mercredi, l’Afrique du Sud qui assure actuellement la présidence tournante de l’Union africaine (UA), a annoncé que l’institution panafricaine a acquis, via son équipe de travail sur l'acquisition de vaccins (AVATT), 270 millions de doses de vaccins contre la Covid-19 pour les pays africains, dont au moins 50 millions seront disponibles pour la période d'avril à juin 2021.

« Grâce à nos propres efforts, nous avons jusqu'à présent obtenu un engagement d'un nombre provisoire de 270 millions de vaccins, de la part de trois principaux fournisseurs : Pfizer, AstraZeneca (via Serum Institute of India) et Johnson & Johnson », a déclaré le président sud-africain, Cyril Ramaphosa (photo), cité dans le communiqué.

Composée de 10 membres, l’AVATT a été créée en août 2020 par Cyril Ramaphosa, en tant que président en exercice de l’UA, pour garantir que le continent sera en mesure d'obtenir des doses de vaccins suffisantes pour atteindre l'immunité collective.

Selon le communiqué, des dispositions ont été prises avec Afreximbank pour soutenir les Etats membres qui souhaitent accéder à ces vaccins sur la base d'une approche panafricaine. Afreximbank fournira, dès réception de commandes fermes des Etats membres, des garanties d'engagement d'achat anticipé pouvant aller jusqu'à 2 milliards $ aux fabricants au nom des Etats membres.

Lors de la livraison des vaccins, les Etats membres peuvent payer en utilisant leurs ressources internes ou accéder à une facilité de paiement échelonnée pouvant aller jusqu'à cinq ans, offerte par Afreximbank.

La présidence de l’UA a également fait savoir qu'il existe également une collaboration étroite entre l'AVATT et la Banque mondiale pour garantir que les Etats membres puissent accéder à environ 5 milliards $, soit pour acheter plus de vaccins, soit pour payer la livraison de vaccins engagés en leur nom par Afreximbank.

Cette initiative de l’UA vient ainsi compléter l’offre de vaccins qui sera mise à disposition dans le cadre du dispositif Covax, de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de partenaires privés, pour un accès équitable aux vaccins.

Selon l’institution panafricaine, l'objectif de 600 millions de doses que devrait fournir COVAX à l’Afrique ne couvrira qu'environ 300 millions de personnes à travers le continent africain ; ce qui ne représente qu'environ 20% de la population.

Pourtant, d’après les scientifiques des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), les pays africains doivent atteindre un niveau de vaccination d’au moins 60% de la population pour ralentir considérablement la propagation de la maladie.

L'équipe AVATT continue de faire appel à d'autres fournisseurs pour sécuriser davantage de vaccins pour le continent, précise le communiqué.

L’Afrique qui enregistre une nouvelle vague de contaminations, a dépassé les 3 millions de cas confirmés de Covid-19, dont plus de 75 000 décès depuis le début de la pandémie selon le CDC. L’Afrique du Sud, avec plus de 1,2 million de cas signalés, dont 33 579 décès, représente plus de 30% du total pour le continent.

Borgia Kobri

Par Agence Ecofin