Toyota redevient le premier constructeur automobile mondial

 Logo de Toyota 
Le groupe japonais Toyota a repris la tête du classement mondial des producteurs d’automobiles pour la première fois en cinq ans, évinçant Volkswagen au deuxième rang, selon Bloomberg.

Le groupe allemand Volkswagen a perdu sa place de premier producteur mondial de l’automobile, qu’il a obtenue en 2019. Le groupe Toyota reprend ce titre pour la première fois depuis 2015, relate Bloomberg.

Les ventes de Toyota, qui incluent celles de ses filiales Daihatsu Motor et Hino Motors, se sont chiffrées à 9,53 millions d’unités en 2020, selon les données du groupe, alors que Volkswagen a récemment annoncé le chiffre de 9,31 millions, note Bloomberg.

Marquée par la pandémie de Covid-19, l’année 2020 a vu l’ensemble du marché automobile mondial reculer de 14% par rapport à 2019, suite à la fermeture provisoire d’usines et de concessions au printemps, d’après les données du cabinet IHS Markit citées par l’agence.

Toyota aurait profité de sa moindre dépendance du marché européen

Mais si Volkswagen a enregistré une baisse de 15%, sa pire performance en près d’une décennie, Toyota a résisté mieux à la crise sanitaire, avec une baisse de seulement 11,3% des ventes, note l’agence.

Cela s’expliquerait par une plus grande dépendance de Volkswagen vis-à-vis du marché européen des véhicules utilitaires qui a reculé de 18,9% pour atteindre 1,7 million d'unités en 2020, selon les données de l’Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).

Dans le même temps Toyota a amélioré ses chiffres grâce notamment à la croissance de ses ventes de 10,9% en Asie et aux États-Unis.

Une tendance à long terme?

Selon les analystes, les résultats des deux sociétés peuvent être le signe d'une tendance à plus long terme. Alors que Volkswagen surpasserait à nouveau temporairement Toyota en 2021, le constructeur japonais devrait progresser chaque année jusqu'en 2025, d’après les prévisions d’IHS Markit.

Les efforts de Volkswagen pour produire plus de véhicules électriques devraient entraîner une hausse des ventes en 2021, mais des confinements prolongés et des fermetures de concessionnaires en Europe continueront d'avoir un impact négatif, estime l'analyste Yoshiaki Kawano dont les propos ont été repris par Bloomberg.

L’espoir d’une reprise

En 2021, le marché automobile devrait rebondir à 84,4 millions d'unités contre 76,8 millions en 2020.

Selon IHS Markit, la production de Toyota et Volkswagen devrait de nouveau dépasser les 10 millions de véhicules. Le nombre de véhicules produits par le groupe japonais pourrait même atteindre 11 millions d’ici 2023.

Par sputniknews.com