Coronavirus : des tests pour chiens et chats mis en place à Séoul

  
Action, réaction : quelques semaines après la détection d'un premier cas animal de Covid-19 chez un chaton, les autorités de Séoul (Corée du Sud), proposent aux habitants de faire tester leurs compagnons à quatre pattes. Tous les chats et chiens souffrant de fièvre, toux ou difficultés respiratoires sont éligibles, s'ils ont été en contact avec des personnes contaminées.

Park Yoo-mi, une responsable de la prévention des maladies, a expliqué que, dans ces cas-là, le test serait réalisé en présence d'un vétérinaire et à proximité du logement du propriétaire de l'animal.

Si le résultat s'avère positif, le chien ou le chat devra rester isolé pendant quatorze jours. Dans le cas où le maître est également contaminé, les animaux seront placés dans des structures d'accueil adaptées, le temps de la convalescence.

La procédure est donc très semblable à celle observée pour les humains, puisqu'en Corée du Sud les malades du Covid-19 sont généralement admis dans des centres de quarantaine lorsque leur état n'impose pas l'hospitalisation.

Plusieurs cas de contamination ont été détectés chez des animaux dans le monde depuis le début de la pandémie. Cela ne concerne d'ailleurs pas que les chats et chiens puisque deux gorilles du zoo de San Diego ont notamment été testés positifs.

De la même façon, la propagation du coronavirus chez les visons a suscité des inquiétudes : le Danemark a abattu près de 15 millions de ces petits animaux d'élevage à cause d'une mutation du virus suspectée de mettre à mal l'efficacité du vaccin pour les humains.

Par CNEWS avec AFP