Nicolas Sarkozy vacciné : la raison enfin dévoilée ?

  
Au mois de janvier dernier, Nicolas Sarkozy a été vacciné contre la Covid-19. Une nouvelle qui a surpris, puisque l'ancien chef de l'Etat est âgé de 66 ans, et que, hors exception, la vaccination est pour l'instant réservée aux personnes âgées de plus de 75 ans.

C'est une nouvelle qui a fait frémir les réseaux sociaux. Au mois de janvier, Nicolas Sarkozy aurait été vacciné contre la Covid-19. Alors que le calendrier vaccinal n'en est qu'à la première phase, c'est-à-dire que la vaccination est possible pour les plus de 75 ans, les pathologies lourdes ou le personnel soignant, l'ancien chef de l'Etat, 66 ans, aurait-il eu droit à un passe-droit ? À la suite de cette annonce, les commentaires des internautes ont été nombreux et particulièrement sur le réseau social Twitter. "Pourrait-on savoir à quel titre Nicolas Sarkozy a bénéficié d’une vaccination à 65 ans ?", écrivait, par exemple, un internaute. Lors d'une conférence de presse, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a réagi à la polémique, sans souffler sur les braises. "Il en va de Nicolas Sarkozy comme de n'importe quel Français, a confié le ministre. Il a le droit au secret médical. Donc je n'ai pas à le connaître s'il a été vacciné avant l'heure. Nous devons tous respecter les règles. Nous avons tous des droits et des devoirs, ils s'imposent à chacun d'entre nous, y compris celui de bénéficier du secret médical. Pas de commentaires donc".

Une pathologie ?

Les raisons de cette vaccination précoces ont été avancées par France Info. Selon le média, l'injection a eu lieu sur prescription d’un médecin de ville à cause d'une "pathologie à haut risque", sans en préciser la nature exacte. Une courte information qui ne risque pas de faire taire les indignations, tant les personnes âgées entre 65 et 74 ans, et même souffrant de certains problèmes de santé, semblent être mis en attente, comme le montre un reportage, toujours de France Info.

L'état de santé de Nicolas Sarkozy n'a jamais fait l'actualité. En juillet 2020, dans son livre Le Temps des Tempêtes, l'homme politique a révélé avoir été touché par un phlegmon, un abcès au niveau des amygdales, alors qu'il était président de la République. Mais rien ne dit que cette maladie, ancienne, a un lien avec la vaccination à laquelle a eu droit l'ancien chef de l'Etat.

Par voici.fr