Nucléaire : Pyongyang accusé de violations des sanctions internationales

 Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, assiste à une réunion plénière du comité central du Parti du travail à Pyongyang, le 8 février 2021. 
La Corée du Nord a continué de violer les résolutions onusiennes dans le domaine nucléaire en 2020, en développant son programme nucléaire et balistique, dévoile un rapport de l'ONU transmis au comité chargé de superviser les sanctions imposées à la Corée du Nord. 

La Corée du Nord a entretenu et développé ses programmes nucléaire et balistique en 2020, en violation des sanctions internationales, selon un rapport confidentiel des Nations unies que Reuters a pu consulter lundi 8 février.

D'après ce rapport rédigé par des observateurs indépendants, Pyongyang "a produit des matériaux fissiles, entretenu des centrales nucléaires et amélioré ses infrastructures de missiles balistiques", tout en cherchant à se procurer à l'étranger des matériaux et des technologies pour ces programmes.

Ce rapport annuel a été transmis au comité de l'ONU supervisant les sanctions imposées à la Corée du Nord seulement quelques semaines après la prise de fonction de Joe Biden à la présidence américaine. Une porte-parole du département d'État américain a fait savoir, lundi, que l'administration Biden prévoyait d'adopter une nouvelle approche avec la Corée du Nord, dont un examen complet avec des alliés des "moyens de pression et de la possibilité d'une quelconque diplomatie à l'avenir".

Des échanges avec Téhéran en matière de missiles, selon le rapport

Par ailleurs, le document onusien indique que la Corée du Nord et l'Iran ont repris cette même année une coopération en matière de développement de missiles à longue portée. "Cette reprise de la coopération aurait inclus le transfert de pièces essentielles, l'expédition la plus récente associée à cette relation ayant eu lieu en 2020", écrivent les experts dans leur rapport. Téhéran dément une telle coopération rapportée par un pays non identifié.

L'an dernier, la Corée du Nord a dévoilé lors de parades militaires de nouveaux missiles à courte portée et à moyenne portée, des missiles lancés depuis des sous-marins et des missiles balistiques intercontinentaux, note le rapport de l'ONU. Bien qu'aucun essai de missile nord-coréen n'a été effectué en 2020, Pyongyang a "annoncé préparer les tests et la production de nouvelles têtes de missile balistique et le développement de nouvelles armes tactiques nucléaires."

Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès de la mission de la Corée du Nord à l'ONU.

Par FRANCE 24 Avec Reuters et AFP