Rihanna soutient les paysans indiens et se fait recadrer par New Delhi

 La prise de parole de Rihanna n'est pas du goût du gouvernement indien 
Une prise de parole qui n'a pas été appréciée. Le 2 février, la chanteuse Rihanna a publié un tweet sur son compte personnel demandant à ce que ls revendications des fermiers indiens, qui protestent contre de nouvelles lois agricoles, soient entendues. Il ne lui aura pas fallu longtemps pour obtenir une réponse de New Delhi.

«La tentation des hashtags et commentaires sensationnalistes sur les réseaux sociaux, en particulier provenant de célébrités et autres, n'est ni juste ni responsable», a déclaré le ministère des Affaires étrangères ce 3 février. À noter que Rihanna n'a pas été la seule à s'insurger de la situation, puisque quelques heures après son tweet, quelques autres célébrités lui ont emboité le pas, comme l'activiste Greta Thunberg

Pour rappel, les fermiers indiens manifestent depuis deux mois contre la libéralisation du marché agricole. Des dizaines de milliers d'agriculteurs ont pris la route de la capitale pour faire savoir leur mécontentement au gouvernement dirigé par le nationaliste Narendra Modi. Ceux-ci s'inquiètent notamment d'une potentielle arrivée massive de grands groupes internationaux qui ferait baisser le revenu de leurs récoltes. 

Pour contrer les rassemblements, les autorités ont suspendu le réseau internet mobile dans plusieurs zones de New Delhi au nom du «maintien de la sécurité publique». C'est d'ailleurs l'annonce de cette nouvelle qui avait fait réagir Rihanna sur les réseaux sociaux. Mais à l'heure actuelle, que ce soit face aux déclarations étrangères ou à la mobilisation des agriculteurs, le gouvernement ne semble pas prêt à plier. Une semaine après des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre, la situation reste donc particulièrement tendue.

Par CNEWS