Valérie Trierweiler rabrouée par François Hollande : cette anecdote qui en dit long sur leur relation

  
Ce jeudi 25 février, Valérie Trierweiler participait à l’émission Les Grosses Têtes sur RTL. L’occasion pour l’ancienne compagne de François Hollande de dévoiler une anecdote étonnante sur l’ancien chef de l’Etat.

Valérie Trierweiler et François Hollande ont été en couple de 2005 à 2014. En 2012, lorsqu’il a été élu président de la République face à Nicolas Sarkozy, la journaliste s’était confiée sur son nouveau titre de “première dame”. “Il n'y a pas de définition précise, j'ai besoin de réfléchir. […] Ce sera plus facile une fois l'investiture passée, une fois que j'aurai vraiment réalisé, que tout cela deviendra concret y compris de façon pratique et que j'aurai notamment un agenda, un bureau”, expliquait la maman de Léonard. Mais Valérie Trierweiler ne sera restée première dame que deux ans, jusqu’à ce qu’elle découvre l’infidélité de son conjoint avec Julie Gayet. Désormais, c’est dans les bras de Romain Magellan que la journaliste s’épanouit. L’occasion pour elle le 12 février dernier d’envoyer un tacle bien senti à son ex, pour célébrer ses trois ans de relation avec le sportif. “Et oui ça roule toujours !”, avait-elle ironisé, assise sur un scooter.

« Ah oui ! Il était comme ça ? »

Mais 9 ans de relation, forcément, ça laisse des traces. Ce jeudi 25 février, l’ancienne journaliste de Paris Match était autour de la table des Grosses Têtes sur RTL. La discussion tournait sur les effets néfastes des réseaux sociaux, notamment Twitter. L’occasion pour l’ex de François Hollande de dévoiler une anecdote inattendue, qui s’est produite un dimanche soir alors qu’ils rentraient de la résidence présidentielle de La Lanterne, à Versailles. « Je lui dis “tu veux les résultats des élections allemandes ?"», s’est souvenue Valérie Trierweiler, car elle venait de les voir sur Twitter. « Il me répond "Bah, tu ne peux pas les avoir, puisque je ne les ai pas" alors qu'ils étaient déjà rendus publics sur le réseau social ! », s’est-elle exclamée. Une révélation qui a étonné Steevy Boulay : “Ah oui ! Il était comme ça ?”. Le charme à la française.

Par  voici.fr