Barron Trump : pourquoi le fils de Donald et Melania coûte encore de l'argent aux Américains

  
Pour beaucoup d'Américains, le départ de Donald Trump et de sa famille de la Maison-Blanche a constitué un véritable soulagement. Pourtant, les liens des Trump avec l'administration américaine ne sont pas complètement coupés. Car le clan multimilliardaire continue de générer des frais pour le contribuable américain. Être président des Etats-Unis s'accompagne en effet d'avantages qui vont bien au-delà du passage au sein du bureau ovale. Outre une pension de retraite de 219 000 dollars par an, Donald Trump pourra être aidé financièrement pour constituer son bureau officiel et se faire rembourser ses frais de sécurité et de voyages officiels à hauteur d'un million de dollars par an.

Des avantages pécuniaires qui s'étendent au-delà de sa personne. Melania Trump a ainsi le droit à une pension de retraite (elle s'élève à environ 20 000 dollars par an) et son fils Barron peut quant à lui encore bénéficier de la protection présidentielle, selon Business Insider. Ce système a été mis en place pour les enfants de présidents et couvre leur sécurité jusqu'à l'âge de 16 ans. Très discret, le jeune adolescent, qui fêtera le 20 mars prochain ses 15 ans, n'a pas été vu depuis son départ de la Maison-Blanche. Pour l'instant, nul ne sait si le jeune garçon a été scolarisé dans un établissement de Floride ou suit ses cours à distance. Des secrets qui participent à sa préservation.

Des frais supplémentaires importants

Le jeune Barron n'est pas le seul à bénéficier du statut de son père. Donald Jr, Ivanka, Eric, et Tiffany Trump ont également eu le droit à une protection des Services secrets américains, prolongée de six mois. Un avantage supplémentaire que leur père avait mis en place avant son départ de la Maison-Blanche, comme l'a récemment dévoilé le Washington Post. Autant de nouveaux frais qui devraient représenter plusieurs millions de dollars pour le contribuable américain.

Mais, là ne s'arrêtent pas les coûts. Les impôts de nos voisins d'outre-Atlantique devront également payer la facture de téléphone et les chaînes câblées de Donald Trump. Et comme une liste qui ne s'arrête jamais, ils assumeront aussi les erreurs de ce dernier. Les fausses allégations du milliardaire américain concernant les élections ont en effet engendré des frais s'élevant à 519 millions de dollars. Des dépenses qui comprennent les frais judiciaires des différentes actions en justice de Donald Trump mais aussi les réparations liées à l'assaut du Capitole, le 6 janvier dernier. Autant dire que la pilule sera difficile à avaler pour les détracteurs de l'homme d'affaires.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Par gala.fr