Combien de fois pourriez-vous avoir des relations sexuelles par jour ?

 combien-de-fois-pourriez-vous-avoir-des-relations-sexuelles-par-jour 
Avoir une vie sexuelle satisfaisante participe à l’équilibre d’un couple. En effet, les étreintes, les baisers et le corps à corps charnel qui surviennent lors d’un rapport sexuel favorisent la connexion psychique entre deux partenaires. Toutefois, chaque personne a ses propres attentes, émotions et besoins en termes de sexualité. Si vous vous demandez quel est le rythme idéal pour faire l'amour, on vous dit tout.

On dit souvent que le sexe est le ciment du couple et qu’il renforce le lien qui unit deux partenaires. Mais alors que certains couples préfèrent espacer leurs moments d’intimité pour les rendre plus torrides, d’autres privilégient un rythme soutenu en espérant entretenir la flamme. Là encore, les données varient en fonction de plusieurs facteurs. 

Quelle est la fréquence moyenne des rapports sexuels ?

Selon Sandra Saint-Aimé, sexologue clinicienne et thérapeute de couple, les statistiques évoquent en moyenne “2,6 rapports sexuels par semaine en moyenne, soit entre 2 et 3 rapports par semaine”. Pour autant, ces chiffres ne sont pas parfaitement représentatifs de la norme car d’une part, ils peuvent varier selon les pays, d’autre part, les personnes sondées peuvent également amplifier volontairement la fréquence de leurs rapports sexuels. 

De manière générale, la sexologue considère que ce n’est pas réellement le chiffre qui compte mais la raison pour laquelle la question se pose. Très souvent, c’est “parce que l’on cherche à se rassurer. Peut-être aussi parce qu’au final on ne se sent pas très au clair avec la place que l’on donne à nos propres besoins sexuels”, poursuit-elle. Le plus important est donc de veiller à ce que ce moment soit partagé par les deux partenaires, explique l’experte, de manière à ce que chacun d’entre eux donne mais reçoive aussi du plaisir durant ce rapport physique. De ce fait, la fréquence à laquelle les couples font l’amour se calque naturellement sur celle où ils s’octroient le droit de s’ouvrir à la satisfaction sexuelle.

La fréquence varie selon les couples – Source : Skynews

Combien de fois peut-on faire l’amour par jour ?

Si les moyennes des rapports sexuels dans un couple se comptent plutôt en fréquence hebdomadaire, il existe certains cas où la moyenne est quotidienne. D’après le Dr Marie Veluire, gynécologue obstétricienne et sexologue, “certains couples sont très heureux en faisant l’amour deux fois le matin et deux fois le soir, d’autres une fois par mois !”. Ce chiffre peut aussi dépendre de plusieurs facteurs, dont la libido, le désir sexuel, les obligations du quotidien, le fait d’avoir des enfants en bas âge, les rapports conjugaux que l’on entretient avec son/sa partenaire ou encore notre rapport au sexe. 

Héline Zabeau, psychologue et sexologue interrogée par Femmes D’aujourd’hui explique qu’ “il y n’a pas une bonne fréquence en tant que telle, il y a la fréquence de chaque couple”. Dans ce sens, les rapports amoureux et le fait d’avoir une vie sexuelle active ou non restent propres à chacun et à ce qui favorise leur épanouissement. Par ailleurs, l’activité sexuelle peut également être exacerbée en raison de facteurs sous-jacents tels que l’hypersexualité qui traduit en réalité une addiction au sexe. Cela peut donc se matérialiser par une masturbation excessive, pouvant dépasser 10 à 15 fois par jour ou un coït frénétique, qui peuvent être pris en charge par des spécialistes en psychothérapie comportementale ou par des services d’addictologie, ajoute le Dr Veluire.

Les relations sexuelles ne sont pas toujours régulières – Source : Business Insider

À quelle fréquence les couples mariés font-ils l’amour ?

Selon une recherche de l’institut Kinsey portant la fréquence des relations sexuelles par an, la reproduction et le sexe, les scientifiques ont observé que les données de la première dépendaient généralement de l’âge des partenaires au sein du couple. Ainsi, si la moyenne était un peu plus élevée que deux fois par semaine pour les 18-29 ans, soit 122 fois par an, la cadence avait tendance à diminuer pour les trentenaires, avec une moyenne de 86 rapports sur l’année. Un chiffre qui baisse encore pour les quarantenaires, avec 86 à 69 ébats intimes annuellement. 

Pour autant et contrairement à ce que l’on pourrait croire, prendre de l’âge n’implique pas systématiquement une diminution de la fréquence des rapports sexuels. Et pour cause, chaque couple est unique, sans oublier que la quantité ne remplace pas la qualité de ces moments intimes, rappelle le Dr Zabeau. En outre, avoir des relations sexuelles ne se limite pas qu’à la pénétration durant l’acte mais englobe une myriade d’éléments tels que la tendresse et le rapport à la sexualité qui ont toute leur importance dans ces relations charnelles. couple.jpgLégende : Vie sexuelle épanouie – Source : Indy100

Comment avoir une vie sexuelle épanouie ?

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas forcément de faire l’amour plus souvent, car ce n’est pas la fréquence qui compte ou la performance qui déterminent si vous avez une “sexualité normale”. La notion de normalité n’étant pas applicable dans le cadre amoureux. En revanche, il existe certaines mesures qui peuvent favoriser l’entente entre hommes et femmes au niveau de l’intimité sexuelle et de ce fait, augmenter l’excitation et indirectement la fréquence de ces rapports intimes. En effet, il existe de nombreux facteurs pouvant entraîner une diminution du désir ou de la libido, ce qui peut donner lieu à des périodes d’abstinence forcée où l’on parvient difficilement à considérer le sexe comme une priorité. Travail, stress, famille, enfants…autant d’éléments à prendre en compte lorsqu’un couple fait l’amour moins souvent. Dans ce sens, il peut être utile de consacrer plus de temps aux moments à deux, la complicité et la communication étant les mots d’ordre pour entretenir des relations épanouies. 

Vous pouvez également pimenter vos ébats et y introduire de nouvelles pratiques sexuelles à découvrir ensemble. Fellation, cunnilingus, caresses érotiques, autant de préliminaires qui peuvent accélérer la lubrification de la femme et attiser l’excitation de son partenaire. Au moment de passer sous la couette, vous pouvez également essayer une stimulation simultanée du pénis et du clitoris pour explorer l’orgasme en tandem. Pendant l’acte, vous pouvez favoriser l’éveil érotique des sens en vous attardant sur les zones érogènes de l’autre. Cela peut non seulement contribuer à ressentir un désir plus intense mais aussi à faire durer le plaisir pour un moment de qualité. 

La franchise et l’ouverture d’esprit sont des valeurs clés

Avant de vous pencher sur la fréquence de vos rapports, essayez d’évaluer votre degré d’intimité avec votre partenaire. Y a-t-il des désirs ou des fantasmes dont vous n’osez pas parler ? Y a-t-il des questions sexuelles qui vous intriguent ? Percevez-vous le rapport amoureux de la même manière ? N’hésitez pas à explorer toutes les voies qui pourraient constituer un frein à votre plaisir pendant l’acte amoureux. En effet, il est indispensable d’entretenir des rapports de confiance avec son/sa partenaire.

Cela implique des discussions sans tabou pour faire savoir à l’autre notre manière de percevoir la sexualité, et cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de refaire l’amour avec un nouveau partenaire sexuel. Souvenez-vous que ce n’est pas le nombre de rapports qui importe mais votre ressenti durant ce moment privilégié que l’on partage à deux. 

Veillez également à préserver votre santé sexuelle en consultant si besoin un professionnel de santé. L’absence de relations sexuelles peut parfois être liée à des troubles tels que l’éjaculation précoce, la dysfonction érectile, des rapports douloureux avec ou sans saignements, ou la sécheresse vaginale qui empêche la pénétration. De ce fait, un spécialiste sera plus à même de vous indiquer la marche à suivre pour y remédier. La ménopause est également une phase qui peut induire certains changements physiologiques chez la femme, d’où l’importance de connaître ses premiers symptômes. 

Par santeplusmag.com