Coronavirus : des manifestations anti-restrictions un peu partout en Europe

 En Suisse, une «manifestation silencieuse» s’est déroulée dans la ville de Liestal. 
Allemagne, Royaume-Uni, Pays-Bas, Suisse, Autriche... Des milliers de manifestants se sont réunis samedi dans plusieurs pays européens pour protester contre les restrictions liées au coronavirus. Certains rassemblements ont dégénéré en heurts avec la police.

La manifestation la plus importante s'est déroulée en Allemagne, à Cassel, une ville du centre du pays. Entre 15.000 et 20.000 personnes selon la police locale s'étaient donné rendez-vous pour dire leur refus de se soumettre aux restrictions anti-Covid, 48 heures avant une réunion décisive entre Angela Merkel et les dirigeants des 16 Länder (les Etats-régions allemands), qui devrait aboutir à un nouveau serrage de vis, à peine deux semaines après le début du déconfinement.

Des affrontements ont éclaté lorsque des contestataires, serrés les uns contre les autres et sans masques de protection, ont tenté de rejoindre d'autres mécontents en se frayant un chemin à travers un cordon de policiers. Ces derniers ont alors fait usage de gaz au poivre pour les disperser. Ailleurs dans la ville, les forces de l'ordre ont répliqué, à coups de matraque et à l'aide d'un canon à eau, à des groupes qui essayaient de franchir des barrières et jetaient des bouteilles.

Au Royaume-Uni, des débordements ont également été constatés lors d'une manifestation réunissant plusieurs milliers de personnes à Londres, contre le confinement imposé depuis début janvier dans la capitale britannique et d'autres régions d'Angleterre face à la pandémie de Covid-19. Plusieurs policiers ont été blessés par des tirs de projectiles, et au moins 36 personnes ont été arrêtées, la plupart pour violation du confinement.

«Les vaccins tuent»

Aux Pays-Bas, la police a fait usage de canons à eau pour disperser un groupe de 500 personnes rassemblées illégalement sur la place des Musées d'Amsterdam.

En Suisse, environ 5.000 personnes, dont certaines portaient une combinaison de protection blanche, ont participé à une «manifestation silencieuse» dans la ville de Liestal. «Ça suffit !», «Les vaccins tuent» ou «Les esclaves modernes portent un masque», pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants, qui souhaitaient dénoncer les mesures du gouvernement, jugées «dictatoriales».

En Belgique, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Bruxelles, afin de dénoncer des restrictions «anti-démocratiques», avant que la police n'intervienne pour mettre fin au rassemblement.

En Autriche, environ un millier de manifestants, dont certains d'extrême droite, ont défilé à Vienne avant que la police ne les disperse, selon la presse locale.

En Bulgarie, une manifestation anti-restrictions a rassemblé 500 personnes dans la capitale Sofia, dont nombre d'entre elles ne portaient pas de masque.

Des rassemblements anti-restrictions ont également eu lieu samedi en Serbie, en Pologne, en Roumanie et en Finlande. Ailleurs dans le monde, une manifestation s'est déroulée à Montréal, au Canada.

Par CNEWS avec AFP