Coronavirus : Israël se prépare à rouvrir ses boîtes de nuit

 Les discothèques pourraient rouvrir dès ce dimanche, d’après des médias israéliens. 
Vue de France, cette annonce laisse rêveur. Champion mondial de la vaccination anti-Covid, Israël est sur le point de rouvrir ses discothèques, potentiellement dès la fin de semaine. Mais elles ne devraient être accessibles qu'aux personnes vaccinées.

«Il est temps de permettre la réouverture des boîtes de nuit», a déclaré dimanche le ministre de la Santé israélien Yuli Edelstein. Celui-ci a justifié cette avancée par le taux de reproduction du virus, le fameux R0 (le nombre moyen de personnes qu’une personne infectée contamine), passé largement en dessous de 1 (0,78), et par la baisse du nombre de personnes gravement malades du Covid-19 (640 sur 28.000 cas actifs).

Si aucune date de réouverture n'a été pour l'heure annoncée, des médias israéliens affirment qu'elle pourrait advenir dès ce dimanche 21 mars. Des discussions gouvernementales à ce sujet sont prévues plus tard cette semaine.

«J'espère qu'elles [les boîtes de nuit] suivront pleinement les règles du "badge vert", ainsi que les directive formulées par le ministère de la Santé», a indiqué Yuli Edelstein. Ce «badge vert» est le nom donné par Israël à son passeport vaccinal. Octroyé aux Israéliens une semaine après qu'ils ont reçu la deuxième injection du vaccin de Pfizer/BioNTech, il leur permet de retrouver une vie quasi normale, en ayant de nouveau accès aux bars, restaurants, salles de sport et de spectacle. Tous ces lieux ont progressivement rouvert depuis le déconfinement enclenché le mois dernier dans le pays.

Une prouesse permise par la campagne de vaccination express lancée par Israël fin décembre, une semaine seulement avant la France. Pas moins de 60 % de la population a déjà reçu au moins une dose de vaccin, et près d'un Israélien sur deux est totalement vacciné, selon les données compilées par le site Our World in Data. En France, 7,5 % de la population s'est vu administrer au moins une dose, et 3,3 % les deux doses.

Par CNEWS