Covid-19 : 29 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca découvertes en Italie, la Commission européenne renforce ses contrôles

  
Si l'on ajoute ces doses à celles déjà réceptionnées par l’Union européenne, on est au-delà de ce que le groupe pharmaceutique disait espérer produire. Un manque de transparence qui fâche les Européens, décidés à ne pas laisser le laboratoire vendre les doses commandées au plus offrant.

29 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca ont été découvertes en Italie, près de Rome, lors d'une inspection menée sur un site du groupe pharmaceutique suédo-britannique, a appris mercredi 24 mars la correspondante de Radio France auprès d'une source européenne haut-placée.

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de Covid-19.

Ce sont des inspecteurs italiens qui ont fait cette découverte à l’usine d’Anagni, près de Rome, l’un des sites d’embouteillage d’AstraZeneka. Cette découverte surprend, car le laboratoire ne cesse de dire qu’il ne peut pas honorer la commande des Européens, et qu’il ne livrera qu’un tiers des 90 millions de doses promises au premier trimestre.

Un manque de transparence pour l'UE

AstraZeneka a indiqué que les 16 millions des doses découvertes étaient destinées à l’Europe, les 13 autres étant réservées pour le dispositif Covax, créé pour fournir les pays les plus démunis en vaccin.

Selon la même source européenne, si l'on ajoute ces doses découvertes en Italie à celles déjà réceptionnées par l’Union européenne, on est au-delà de ce que le groupe pharmaceutique disait espérer produire. Bruxelles y voit un manque de transparence d'AstraZeneca, seul laboratoire qui n’honore pas ses engagements. La Commission européenne a décidé mercredi matin de renforcer son dispositif de contrôle des exportations pour éviter que des vaccins pré-réservés ne soient vendus au plus offrant.

Par Angélique Bouin - franceinfo