Covid-19 : le "pari" d'Emmanuel Macron étrillé par le Conseil scientifique

  
Dans son dernier avis, le Conseil scientifique pointe du doigt les conséquences sanitaires et
psychologiques du choix actuel du gouvernement de laisser circuler le virus à un si haut niveau.

C'est l'un des paris d'Emmanuel Macron. Tout faire pour éviter un nouveau confinement, malgré une circulation du virus à un niveau élevé. Une décision présentée comme un "pari" par l'entourage du chef de l'Etat, qui mise sur l'accélération de la vaccination et l'avancée des traitements pour éviter un nouveau confinement.

Un "pari" qui est loin de faire l'unanimité dans le monde scientifique. Dans son dernier avis daté du 11 mars, le conseil scientifique pointe du doigt les conséquences du choix de laisser circuler le virus à un niveau élevé. "La situation actuelle est caractérisée par un plateau haut et prolongé avec des nombres journaliers élevés de cas, d’hospitalisations et de décès pendant plusieurs mois" écrit le Conseil scientifique, dans l'avis publié par plusieurs médias dont les Echos.

"L’impact sur la morbimortalité ne peut être ignoré"

Depuis le début du mois de février, on enregistre en moyenne plus de 20 000 nouveaux cas par jour, environ 1 500 nouvelles hospitalisations quotidiennes et plus de 250 décès quotidiens, selon les chiffres officiels. Un "plateau haut", comme l'appelle le Conseil scientifique, dû aux mesures actuelles et à l'absence de confinement.

Par