En prenant votre petit-déjeuner à cette heure-là, vous diminuez le risque de diabète de type 2

Les chercheurs ont constaté que si le premier repas de la journée était pris suffisamment tôt alors la résistance à l’insuline était plus faible.

Un produit céréalier, un fruit, un produit laitier et une boisson. Si la composition du petit-déjeuner parfait est connue depuis longtemps, il semblerait que l’heure à laquelle on le déguste soit également très importante.

Selon une étude relayée par le Daily Mail, prendre son petit-déjeuner avant 8h30 peut réduire la résistance à l'insuline diminuant ainsi le risque de développer un diabète de type 2. Pour cette recherche, des experts américains ont analysé les données sur la santé et l'alimentation de plus de 10 500 adultes pour voir de quelle manière le moment et la durée de la prise alimentaire quotidienne impactent certains facteurs de risque chez les personnes diabétiques.

"Nous avons découvert que les personnes qui commençaient à manger plus tôt dans la journée avaient une glycémie plus basse et une moindre résistance à l'insuline", a expliqué la rédactrice de l'étude et endocrinologue de la Northwestern University à Chicago (Etats-Unis). Avant de préciser que c’était "indépendamment du fait qu'elles limitent leur consommation alimentaire à moins de 10 heures par jour ou que leur consommation alimentaire soit étalée sur plus de 13 heures par jour".

Tous les participants ont été divisés en six groupes en fonction de leur durée totale de prise alimentaire et selon qu'ils mangeaient pour la première fois chaque jour avant ou après 8h30. Les chercheurs ont ensuite comparé chaque groupe pour étudier comment la durée et le moment des repas affectaient la glycémie à jeun et les niveaux estimés de résistance à l'inuline.

Ainsi, les chercheurs ont constaté que la résistance à l'insuline était plus élevée chez ceux qui mangeaient pendant une durée plus courte tout au long de la journée et plus faible pour tous ceux qui déjeunaient avant 8h30.

Johanna Amselem 

Par