États-Unis : les communautés noires et hispaniques sont moins vaccinées contre le coronavirus

  
Les afro-américains, les latinos américains et les amérindiens comptent parmi les personnes les moins vaccinées aux Etats-Unis, rapporte ABC News. Ce qui s'expliquerait par plusieurs facteurs, dont une certaine méfiance de leur part.

C'est notamment le cas au sein de la communauté noire, qui garde en mémoire des pratiques d’expérimentations médicales racistes subies dans le passé.

Le manque d’accès à l’éducation, l'insécurité alimentaire, le chômage ou encore les problèmes de logement consituent d'autres facteurs. De plus, ces communautés sont souvent mal desservies par les transports, ce qui crée un autre obstacle, notamment pour les personnes âgées ou à mobilité réduite qui souhaitent se rendre dans les centres de vaccination.

Actuellement, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), seuls 7% des afro-américains, 9% des hispaniques et 2% des amérindiens ont ainsi reçu une première dose du vaccin. 

Toutefois les États-Unis espèrent changer la donne. Et la récente autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin Johnson & Johnson pourrait y contribuer. Le président Joe Biden a d’ailleurs déclaré que «le pays disposerait de suffisamment de vaccins pour que tous les adultes soient vaccinés d’ici à a fin du mois de mai».

Meghann Rakotomalala  

Par CNEWS