Etats-Unis : une femme vaccinée pendant sa grossesse donne naissance à un bébé avec des anticorps

  
Trois semaines après avoir été vaccinée contre le Covid-19, une Américaine a donné naissance à un bébé qui a développé des anticorps contre le coronavirus, indique une étude menée par une équipe de chercheurs de la Florida Atlantic University.

Des tests ont en effet révélé que les anticorps produits par la mère, qui a reçu une dose du vaccin à ARN messager Moderna et qui n'a jamais été infectée par le virus, ont traversé le placenta.

Des études antérieures ont montré que les mères ayant contracté le Covid-19 peuvent transmettre des anticorps à leur enfant, mais c’est la première fois qu’un tel phénomène est observé après une vaccination.

«C’est le premier cas connu d'un nourrisson qui naît avec des anticorps anti-SRAS-CoV-2», ont affirmé les chercheurs qui ont analysé le sang du cordon ombilical.

Selon les auteurs de l'étude, publiée en février dernier sur la plateforme médicale MedRxiv, «il est important et urgent de réaliser des études complémentaires pour analyser les effets de la vaccination pendant la grossesse».

En mesurant «la quantité d’anticorps transmis» et «la durée de l'immunité», on pourra ainsi déterminer «à quel moment les femmes enceintes devraient se faire vacciner», pour offrir une bonne protection à leur bébé.

Les auteurs soulignent qu’à la naissance, la petite fille était «vigoureuse et en bonne santé». De son côté, la mère a reçu la deuxième dose du vaccin Moderna 28 jours après sa première injection, comme le veut le protocole.

Par CNEWS