La Corée du Nord va rompre ses liens diplomatiques avec la Malaisie

  
SEOUL (Reuters) - La Corée du Nord a fait savoir qu'elle allait rompre ses relations diplomatique avec la Malaisie après qu'un tribunal malaisien a autorisé l'extradition d'un ressortissant nord-coréen aux Etats-Unis pour y être jugé d'accusations de blanchiment d'argent, a rapporté la presse officielle à Pyongyang.

Le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a aussi prévenu que les Etats-Unis en "paieraient le prix", selon le communiqué relayé par l'agence de presse KCNA.

Au début du mois, la plus haute juridiction malaisienne a estimé que Mun Chol-myong pouvait être extradé aux Etats-Unis pour y être jugé, selon des informations rapportées par la presse locale.

Mun a été arrêté en 2019 après que la justice américaine l'a accusé de blanchiment d'argent et de fraude destinés à soutenir des livraisons illicites vers la Corée du Nord. Il dénonce une demande d'extradition aux motivations politiques.

Pyongyang reproche aux autorités malaisiennes d'avoir "offert en sacrifice" un ressortissant nord-coréen après une "démarche hostile des Etats-Unis contraire aux lois internationales".

Ces actions, a ajouté le ministère nord-coréen des Affaires étrangères, ont détruit "l'entière fondation des relations bilatérales basées sur le respect et la souveraineté".

(version française Jean Terzian)

Par Sangmi Cha et Josh Smith