Poutine, les attentats du 11-Septembre, la mort de Ben Laden : les Mémoires de John Brennan, ancien directeur de la CIA

  
John Brennan, ex-directeur de la CIA et conseiller de Barack Obama, publie un livre dans lequel il raconte sa longue carrière contre le terrorisme. Il y évoque notamment les manipulations de la Russie, les attentats du 11-Septembre et la mort de Ben Laden qu'il a suivie en direct auprès du président américain. 

John Brennan, ancien conseiller antiterroriste de Barack Obama, a dirigé la CIA de 2013 à 2017. Il a travaillé pendant 33 ans dans l'agence américaine de renseignement. Il y était lorsque les tours du World Trade Center se sont effondrées et lorsque Ben Laden a été retrouvé et tué, il se trouvait aux côtés de Barack Obama. Après une longue carrière dans le renseignement, il raconte ce qu'il a vécu au cœur du pouvoir dans Diriger la CIA, mon combat contre le terrorisme (Talent éditions). Il évoque la Russie de Vladimir Poutine, qui a, sans aucun doute, pesé dans l'élection de Donald Trump. Il revient également sur les attentats de 2001.

franceinfo : En tant qu'ancien patron de la CIA, vous êtes formel, Vladimir Poutine a essayé de s'ingérer dans la présidentielle américaine.

John Brennan : Je pense que les preuves indiquent assez clairement que les Russes ont utilisé la présence de Donald Trump sur les réseaux sociaux, sur les médias numériques, pour pousser son point de vue sur la façon dont les Américains devaient voter. En 2020, ils ont continué à soutenir Donald Trump et se sont efforcés de dénigrer Joe Biden. Donc oui, le monde du renseignement aux États-Unis peut dire qu’en 2016 et 2020, la Russie de Vladimir Poutine a tenté de peser dans les élections américaines pour le compte de Donald Trump.

Cela signifie-t-il que Joe Biden a raison de se montrer intransigeant vis-à-vis de Moscou et de Vladimir Poutine ?

Il doit pouvoir renvoyer à la Russie le fait que ses pratiques sont inacceptables. Il doit pouvoir les dénoncer ouvertement et affirmer qu’elles ne seront plus tolérées sans conséquences. Je crois vraiment que les propos musclés doivent être limités à des cercles restreints, mais les Russes comprennent désormais que Joe Biden est un président très différent de son prédécesseur et qu’ils vont devoir changer de méthode pour traiter avec la nouvelle administration à Washington.

Quand le président Biden est interrogé, on lui demande si Vladimir Poutine est un tueur. Il répond par l'affirmative. En tant qu'ancien patron de la CIA, formuleriez-vous la même réponse ?

Il fait peu de doutes que les services de renseignement russes ont mené des attaques contre des dissidents russes, en utilisant du poison ou par d’autres moyens. Je pense que la réponse de Joe Biden renvoie à des événements où les Russes ont mis en œuvre des actions violentes, comme, notamment, le meurtre de leurs concitoyens [ou d’étrangers]. 

"Vladimir Poutine fera, de mon point de vue, tout ce qu’il faut pour se maintenir au pouvoir. C’est en quelque sorte ce que Joe Biden a dit aux Russes et au monde."


Par  John Brennan -franceinfo