Sarah Harding (Girls Aloud) : la chanteuse de 39 ans révèle qu'il ne lui reste que quelques mois à vivre

  
À seulement 39 ans, la chanteuse Sarah Harding est atteinte d'un cancer du sein qui s'est propagé jusqu'à sa colonne vertébrale. Dans son livre, Hear Me Out, elle a révélé ne pas savoir combien de mois il lui restait à vivre.

Son état de santé l'a laisse peu optimiste. En août 2020, la star de Girls Aloud, Sarah Harding, avait révélé à sa communauté de fans qu'elle luttait contre un cancer du sein depuis plusieurs semaines avec des séances de chimiothérapies hebdomadaires. Depuis, la maladie s'est propagée au niveau de sa colonne vertébrale. "En décembre, mon médecin m'a dit que le prochain Noël serait probablement le dernier. Je ne veux pas de pronostic exact. Je ne sais pas pourquoi quelqu'un voudrait ça.", a écrit la chanteuse de 39 ans dans son livre Hear Me Out, relayé par The Times. "J'en suis maintenant à un stade où je ne sais pas combien de mois il me reste", a ajouté Sarah Harding.

Désormais, la membre du groupe de pop féminin britannique, Girls Aloud, est bien décidée à profiter de chaque instant malgré la maladie : "J'essaye de vivre et de profiter de chaque seconde de ma vie, aussi longue soit-elle. Je prends un verre de vin ou deux pendant tout ça, parce que ça m'aide à me détendre.", a indiqué Sarah Harding qui compte organiser une grande fête pour dire adieu à ses proches : "Je pense que ce que j'aimerais vraiment faire, c'est voir tout le monde, tous mes amis et ma famille, tous ensemble. Une dernière fois. J'organiserais une grande fête de pour dire merci et au revoir", a-t-elle précisé.

"Au début, je pensais que c'était juste un kyste"

Dans son ouvrage, Sarah Harding est revenue sur la découverte de sa maladie. "Au début, je pensais que c'était juste un kyste. Le problème était que la douleur empirait. C'était tellement mauvais que je ne pouvais pas dormir dans un lit. Finalement, ma peau a commencé à me faire des bleus", s'est-elle souvenue. La chanteuse révélée par l'émission de télévision Popstars : The Rivals a également parlé de la façon dont elle a retardé les soins médicaux en raison de la pandémie de coronavirus : "Oui, il y a eu un confinement. Oui, il y a eu une pandémie, mais c'était presque comme si j'avais utilisé cela comme une excuse pour ne pas faire face au fait que quelque chose n'allait vraiment pas", a développé la Sarah Harding, qui après avoir contracté une septicémie a dû être placée dans le coma pendant plusieurs semaines.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Par gala.fr