Bière, prime, cannabis, réduction d’impôts… Tour du monde des incitations à la vaccination

 A Tel-Aviv, en Israël, les personnes vaccinées peuvent par exemple recevoir une bière, une pizza, un plat traditionnel local ou encore un café.  
A quand la même chose en France ? Dans certains pays étrangers, les citoyens se voient récompensés s'ils se font vacciner contre le coronavirus. Nourriture gratuite, jours de congé, cadeaux... Toutes les méthodes sont bonnes pour inciter à la vaccination.

Aux Etats-Unis, beaucoup d'entreprises mettent les moyens pour encourager leurs salariés à se faire vacciner, sans doute impatientes de retrouver une activité normale. Certaines offrent des primes - pouvant aller jusqu'à 500 dollars (420 euros) -, sur présentation d'une preuve de vaccination, d'autres des chèques-cadeaux. Des heures voire des jours de congés payés sont donnés par plusieurs sociétés, tandis que la chaîne de grande distribution Target rembourse le trajet en VTC jusqu'au centre de vaccination.

Flairant le bon coup marketing, certaines enseignes visent leurs clients, en leur offrant des produits s'ils se font vacciner. La chaîne Krispy Kreme s'est par exemple engagée à donner gratuitement un donut à chaque personnes se présentant avec une preuve de vaccination, et ce jusqu'à la fin de l'année.

La brasserie Market Garden à Cleveland (Ohio) a promis de proposer une bière à 10 cents aux 2.021 premières personnes avec un certificat vaccinal.

Un dispensaire du Michigan, où le cannabis récréatif est légal, va même jusqu'à offrir un joint pré-roulé aux vaccinés de 21 ans ou plus.

Un piercing en or en Inde

En Chine, si les autorités utilisent également la pression sociale pour pousser la population à se faire vacciner, certaines localités n'hésitent pas à manier la carotte. En banlieue de Pékin, un arrondissement a décidé d'offrir deux boîtes d'oeufs aux personnes vaccinées, rapporte le South China Morning Post, un autre des bons d'achat ou des billets gratuits pour visiter le Temple des lamas, un célèbre site bouddhiste de la capitale chinoise.

Ailleurs dans le pays, on peut recevoir du poulet, du tissu, de la farine ou même du cash.

Chez le voisin indien, les orfèvres de la ville de Rajkot, dans l'Etat du Gujarat, ont décidé d'offrir un piercing nasal en or aux femmes pour encourager la population à se faire vacciner, raconte le Hindustan Times. Les hommes, de leur côté, reçoivent un mixeur. Dans un quartier du nord de la capitale New Delhi, c'est une réduction d'impôts de 5 % qui est proposée. Dans d'autres villes, les commerçants indiens fournissent de la nourriture gratuite ou encore des rabais sur des réparations automobiles.

Bières, pizzas, glaces...

En Israël, où plus d'une personne sur deux est déjà totalement vaccinée, les autorités locales encouragent la mise en place d'incitations à la vaccination. A Tel-Aviv sont par exemple offerts des bières, des pizzas, des plats traditionnels locaux ou des cafés. Des DJ ont même été embauchés pour mettre l'ambiance près des sites de vaccination et attirer les jeunes.

En Russie, un centre de vaccination de Moscou propose une glace gratuite aux personnes piquées, rapporte Bloomberg, quand, aux Emirats arabes unis, des restaurants de Dubaï font des remises de 10 % aux clients qui se sont faits administrer une dose et 20 % à ceux qui ont reçu les deux injections.

Et en France ? Pas de cadeaux ou de ristournes offerts aux vaccinés, mais des collectivités mettent en place d'autres types d'incitations, au sein même des lieux de vaccination, décrit Le Parisien : des concerts à Saint-Amand-les-Eaux (Nord) ou Epinay-sous-Sénart (Essonne), un piano à disposition du public à Rouen (Seine-Maritime) et Arras (Pas-de-Calais), ou une exposition temporaire de peinture à Hirson (Aisne)

Par CNEWS