Face au Covid-19, la Corée du Nord vit un enfer, la Russie raconte

  
Du fait des mesures drastiques imposées en Corée du Nord à cause de la pandémie de Covid-19, le quotidien des habitants de Pyongyang est bien difficile. En particulier, la Russie rapporte l'absence d'accès aux médicaments !

Les habitants de Corée du Nord sont bien éprouvés par les restrictions sanitaires "sans précédent" liées à la pandémie de Covid-19... Décrivant une nouvelle vague de départ du pays de diplomates étrangers, l'ambassade russe relève dans une publication sur Facebook "qu'on comprend ceux qui partent". "Tout le monde, loin de là, ne peut supporter les restrictions sans précédent par leur sévérité, le déficit aigu de produits de base notamment les médicaments, l'impossibilité de soigner des problème de santé", écrit-elle.

Rappelant que de nombreux pays avaient fermé leurs représentations diplomatiques, elle souligne rester ouverte "même si ce n'est pas facile, qu'il y a vraiment beaucoup de problèmes et que plusieurs familles (...) ont dû partir". A la tête d'un pays dont le système de santé est très défaillant, Kim Jong Un a décidé de fermer en janvier 2020 les frontières de la Corée du Nord afin d'empêcher une propagation du nouveau coronavirus apparu chez son voisin chinois.

Les vols et le trafic ferroviaire à destination et en provenance de l'étranger étant suspendus, l'approvisionnement du pays et le travail des diplomates et humanitaires ont été grandement compliqués. Une vidéo, devenue virale, diffusée fin février par l'ambassade russe, avait déjà illustré ces difficultés. On y voyait huit diplomates russes et leurs familles quitter la Corée du Nord à bord d'un chariot ferroviaire poussé par l'un d'entre eux, en l'absence de transport transfrontalier depuis l'adoption de restrictions liées au coronavirus.

La Russie, qui entretient des liens étroits avec Pyongyang, a maintenu une importante présence diplomatique dans ce pays qui souffre de longue date de graves pénuries alimentaires. La Corée du Nord fait l'objet de sanctions internationales visant à contraindre le régime à renoncer à ses programmes nucléaire et balistique.

Par capital.fr