La Nouvelle-Zélande envisage d'interdire la cigarette à la jeune génération

  
La Nouvelle-Zélande étudie plusieurs mesures afin d’interdire le tabac aux plus jeunes et ainsi devenir un pays sans fumeurs à l’horizon 2025.

Parmi les options étudiées, l’État océanien envisage d’augmenter progressivement l’âge légal pour fumer et même d’interdire la consommation de tabac à ceux qui sont nés après 2004, a rapporté The Guardian.

Le gouvernement néo-zélandais pense également à réduire le niveau autorisé de nicotine dans le tabac, à interdire les filtres, à rehausser le prix minimum ou encore à restreindre les lieux de vente.

«Environ 4.500 Néo-Zélandais meurent chaque année du tabac», a regretté jeudi la ministre de la Santé Ayesha Verrall. La membre du gouvernement a martelé que la Nouvelle-Zélande devait se montrer active si elle voulait atteindre son objectif de devenir un pays sans tabac en 2025. «Le statu quo sans programme de lutte antitabac ne nous y mènera pas», a-t-elle ajouté. 

Si ces plans sont bien accueillis par diverses organisations de santé publique, le gouvernement a reconnu que le risque d’un développement du marché noir pourrait être le revers de la médaille. «Les preuves indiquent que la quantité de produits du tabac introduits en contrebande en Nouvelle-Zélande a considérablement augmenté ces dernières années et que des groupes criminels organisés sont impliqués dans la contrebande à grande échelle», a-t-il déclaré dans un communiqué.

D'après le média britannique, le cancer est la première cause de décès chez les femmes maoris et la deuxième chez les hommes maoris.

Par CNEWS