"Les Français s'en fichent et moi aussi": quand Emmanuel Macron recadre Marlène Schiappa

  
Le chef de l'Etat a sèchement recadré sa ministre déléguée à la Citoyenneté. La raison: sa décision d'organiser des états généraux de la laïcité.

"Les Français s'en fichent et moi aussi." Ce mercredi, en conseil des ministres, Emmanuel Macron a tancé Marlène Schiappa, sa ministre déléguée chargée de la Citoyenneté.

L'objet de son courroux: l'initiative de la ministre d'organiser des états généraux de la laïcité en début de semaine, et ce sans en avertir le chef de l'Etat. Une idée qui n'a visiblement pas plu à Emmanuel Macron, lequel a sévèrement recadré sa ministre.

"On n'a pas besoin de colloque, de forum ou de je ne sais quoi. Si c'est pour regarder le film de Caroline Fourest sur Tariq Ramadan, on l'a déjà vu, on a bien compris", a sèchement envoyé le président.

Excès de zèle

Depuis quelques semaines, Marlène Schiappa multiplie les initiatives, et ce alors que le projet de loi confortant le respect des principes de la République vient d'être adopté en première lecture à l'Assemblée et au Sénat. Un zèle qui semble déplaire au chef de l'Etat, qui a tenu à calmer les ardeurs de la ministre déléguée.

"Les Français s'en fichent et moi aussi. Il y a une loi, il faut l'appliquer", a-t-il conclu.

De son côté, Marlène Schiappa assure que "le Président a toujours été clair sur le fait que sa priorité est l’application de la loi que la majorité a fait voter et la formation de tous à la laïcité". La ministre déléguée poursuit: "Je m’y emploie et je recevrai mardi les conclusions d’un rapport sur ce sujet précis. Je suis la feuille de route que le président de la République et le Premier ministre m’ont donnée".

Elisa Bertholomey et Mathieu Coache
Par BFMTV