André Silver Konan à la Cedeao et l'UA : "Assimi Goïta et son gotha de putschistes sont assis"

 André Silver Konan à la Cedeao et l'UA : "Assimi Goïta et son gotha de putschistes sont assis" 
Chers tontons et tanties de la Cedeao et de l'UA, juste vous apprendre (au cas où vous ne le saviez pas) que le colonel Assimi Goïta et son gotha de putschistes récidivistes sont assis et bien assis au Mali.
 
 

Je ne suis pas favorable à ce putsch qui ne règle pas la question du terrorisme dans le désert malien (depuis Haya Sanogo, les officiers supérieurs maliens se sont toujours montrés très forts à Bamako, alors qu'on ne les voyait pas aussi puissants face aux terroristes à Gao), tout comme je ne suis pas favorable à votre pitoyable double jeu sur la scène politique en Afrique.

Jusqu'à quand comprendrez-vous que vos positions à géométrie variable, calquées le plus souvent sur celles de la France, qui, ne nous voilons pas la face, a un référent atemporel qui est celui de la préservation des intérêts de son peuple, donc qui se moque royalement de ceux des peuples des pays africains en crise (il n'y a d'ailleurs qu'en Afrique où on trouve des dirigeants qui préfèrent "vendre" les intérêts de leurs peuples) ; sont les vrais bourreaux de l'Afrique ?

Quand vous étiez en train d'adouber béatement (je préfère cet euphémisme pour ne pas employer une autre expression) le coup d'Etat au Tchad, parce qu'Emmanuel Macron s'était empressé d'apporter son soutien au Fils Déby ; on vous avait bien dit que vous étiez en train de commettre une erreur. Quand le coup d'Etat était à sa tentative au Mali, je vous avais dit que ce qui s'était passé au Tchad allait forcément compter. Pour une raison toute simple : vous ne seriez pas suivis par une bonne partie de l'opinion africaine, du fait de votre position précédente et vous-mêmes n'auriez aucune légitimité à dénoncer le putsch du fait du manque de respect de vos propres textes.

Vous voici donc pris à vos propres inconséquences, votre propre manque de courage et votre propre piège. La gestion du putsch au Tchad vous a affaibli, tout comme la gestion de toutes les forfaitures démocratiques en Afrique, vous décrédibilisent depuis de longues années. Je répète : vous faites la honte de l'Afrique digne !

Andre Silver Konan  

Par afriksoir.net