Au Venezuela, il faudrait 10 ans pour vacciner toute la population au rythme actuel

 Le Venezuela a reçu seulement 1,4 million de doses de vaccins, de la Chine et de la Russie. 
Un cri d'alarme. Au Venezuela, le rythme de vaccination contre le coronavirus est si lent que cela pourrait prendre «jusqu'à dix ans» pour que toute la population soit complètement vaccinée, a alerté le président de l'académie de médecine du pays lundi.

Le gouvernement vénézuélien ne rend pas publics les chiffres sur la vaccination. L'agence de presse Reuters estime qu'au moins 250.000 doses ont été administrées, représentant moins de 1 % de la population du pays d'environ 30 millions d'habitants.

«A cette vitesse, (...) cela pourrait prendre jusqu'à 10 ans pour se faire vacciner s'il n'y a pas de distribution efficace», a déclaré le Dr Enrique Lopez-Loyo, déplorant que son institution ne soit «pas écoutée» car vue comme «une ennemie».

Le Venezuela a pour l'heure reçu seulement 1,4 million de doses de vaccins, en provenance de Chine (Sinopharm) et de Russie (Spoutnik V), selon le ministre de la Santé Carlos Alvarado. Soit assez pour vacciner environ 2 % de la population.

Des livraisons de vaccins prévues

Mais le président Nicolas Maduro, dont la légitimité est contestée, a promis l'arrivée prochaine d'une cargaison de 11 millions de vaccins grâce au mécanisme international de l'OMS baptisé Covax. La paiement total de 120 millions de dollars (100 millions d'euros) a été complété le mois dernier. Par ailleurs, le pays devrait bientôt recevoir des doses du Spoutnik Light, la version «légère» et unidose du vaccin russe Spoutnik V, a annoncé Nicolas Maduro la semaine dernière.

Ce dernier a affiché un objectif optimiste au vu du rythme de piqûres actuel, celui de vacciner 70 % de la population vénézuélienne d'ici au mois d'août, promettant une accélération de la campagne à partir du mois de mai.

Par CNEWS