«Même si les vaccins autorisés sont hautement efficaces», des cas rares de contaminations étaient «attendus, en particulier avant que l'immunité de la population n'atteigne un niveau suffisant pour réduire davantage la transmission», explique le rapport des Centres américains de lutte et de prévention des maladies (CDC).

Un chiffre probablement sous-estimé

Et l'agence de santé publique américaine de rappeler la balance largement favorable aux vaccins. «Le nombre de cas de Covid-19, d'hospitalisations et de décès qui vont être évités chez les personnes vaccinées dépassera largement» le nombre de ces cas rares d'infections, note-t-elle.

Si cette étude confirme l'efficacité des vaccins anti-Covid, notamment contre les variants inquiétants (britannique, brésilien, sud-africain), les CDC notent que le nombre de contaminations post-vaccination est probablement sous-estimé. En effet, les personnes asymptomatiques ou avec de légers symptômes ne se font souvent pas tester, d'autant plus lorsqu'elles sont vaccinées.