La règle simple de Warren Buffett pour investir pendant la crise financière

  
À l’automne 2008, les marchés financiers mondiaux ont connu une grande crise.

Lehman Brothers, une banque d’investissement dotée d’un actif de 600 milliards $ a fait faillite le 15 septembre de la même année.

Deux semaines plus tard, le 29 septembre, au cours d’une seule journée, le marché boursier américain a perdu 1 200 milliards $ en valeur.

« Vous aviez juste l’impression que le monde s’effondrait », a déclaré ce jour-là un trader au New York Times.

« Les gens ont commencé à vendre et ils ont vendu dur. Peu importe ce que vous aviez – vous avez vendu. »

Un trader

Mais il y avait un gros investisseur qui avait une vision différente:

Le PDG de Berkshire Hathaway, Warren Buffett.

En fait, l’homme d’affaires multimilliardaire achetait.

« J’ai acheté des actions américaines », a écrit Buffett dans un article pour le New York Times le 16 octobre 2008.

Berkshire Hathaway a également fait de gros investissements pendant la crise, soutenant General Electric et Goldman Sachs.

Alors pourquoi achetait-il des actions dont le prix chutait rapidement alors que tout le monde mettait de l’argent sous leur oreiller?

« Une règle simple dicte mon achat: Soyez craintif quand les autres sont avides, et soyez avide quand les autres sont craintifs. »

Warren Buffett

À son avis, la valeur à long terme des entreprises américaines innovantes continuerait de croître, malgré les difficultés à court terme de la crise.

Buffett a mis en garde contre l’investissement dans des entreprises avec un niveau d’endettement élevé, ou des entreprises en position concurrentielle faible, mais a incité les lecteurs à voir que le ralentissement offrait une opportunité d’acheter des sociétés fortes à bas prix.

Cette prédiction s’est avérée correcte: au cours des 10 années qui ont suivi la chute de Lehman Brothers, des entreprises comme Apple et Amazon ont atteint de nouveaux sommets, atteignant des valorisations d’un billion de dollars.

Par Argentaire.com