L’Italie met en place un « pass vert » pour ses visiteurs

  
À partir ce samedi 15 mai, l’Italie qui allège ses restrictions sanitaires n’exigera plus des voyageurs qu’ils présentent à leur arrivée un test PCR négatif de moins de 48h et observent une quarantaine de cinq jours suivie d’un second dépistage. Les autorités sanitaires du pays délivreront un «pass vert » aux visiteurs.

Bonne nouvelle pour les habitants de la Côte d’Azur qui vont pouvoir retourner chez leurs voisins italiens. Pour relancer son industrie touristique mise à mal par la pandémie de Covid-19, le pays lève une partie des restrictions prises en avril dernier. 

À partir de ce samedi, la période d’isolement obligatoire sera supprimée. Les voyageurs devront, en revanche, être en possession d’un « pass vert » (ou « certificat vert »). Ce précieux document qui permet également d’accéder aux restaurants, aux lieux de Culture et de circuler entre les régions sera délivré par les autorités sanitaires Italiennes en version papier ou numérique.

Un document qui précède le « Passeport Covid » européen 

La première aura une durée de validité de 48h et pourra être accordée à ceux qui présenteront un test PCR ou antigénique négatif. La seconde aura une durée de validité de six mois et pourra être attribuée à toutes les personnes ayant reçu leurs deux injections de vaccin ainsi qu’à toutes celles qui ont été contaminées et ont guéri de la maladie. 

Cette mesure précède le « certificat européen » aussi appelé « Passeport Covid » qui devrait être mis en place dans toute l’Europe à la mi-juin.

Sébastien Mansour

 Par CNEWS