République démocratique du Congo : une ville sous la menace d’un volcan en éruption

 La ville a été épargnée d'après les autorités 
Une éruption qui rappelle de mauvais souvenirs aux habitants. Ce 22 mai, un volcan s'est réveillé près de la ville de Goma dans l'est de la République démocratique du Congo, menaçant de causer de gros dégâts.

Rapidement, les habitants ont fui, espérant échapper aux destructions. D'après les autorités, cinq personnes ont été tuées, mais les coulées de lave se sont arrêtées en périphérie de la ville, évitant un scénario catastrophe. Plusieurs maisons entre Goma et le volcan ont malgré tout été détruites. 

La panique était réelle lorsque l'éruption a commencé. Et pour cause, l'électricité a été coupée dans une grande partie de la ville, et les habitants ont quitté la zone comme ils le pouvaient, que ce soit à pied ou à bord de véhicules. Face au flux de population, le Rwanda, situé à quelques kilomètres de Goma, a ouvert ses frontières pour accueillir les réfugiés.

La situation est suffisamment sérieuse pour que le président du pays, Félix Tshisekedi, décide de rentrer alors qu'il était en voyage en Europe. Il a prévu de «superviser la coordination des secours aux populations des zones menacées».

Ce n'est pas la première fois qu'une telle situation se présente en RDC. En 2002, la ville de Goma avait déjà connu une éruption qui avait causé des dégâts bien plus importants. Une immense partie de l'agglomération avait été détruite. En tout, 147 personnes étaient décédées, et 250.000 personnes sur les 400.000 habitants avaient fui la région.

Par CNEWS