Kim Jong-un "décharné" : les Nord-Coréens sont "inquiets" et ont "le cœur brisé"

 
La santé de Kim Jong-un pose encore question. Le dictateur nord-coréen, qui est apparu très amaigri

récemment en public, susciterait beaucoup d'inquiétudes. La télévision d'État, très contrôlée par le pouvoir, a pour la première fois depuis des décennies évoqué publiquement l'état de santé de Kim Jong-un, alors que cela est d'habitude interdit, rapporte ainsi l'AFP, dont le Daily Mail se fait l'écho. Mais il s'agirait là d'une stratégie pour renforcer l'adhésion du peuple nord-coréen au régime, à une période où il est très éprouvé par une répression renforcée. Récemment, par exemple, Kim Jong-un a interdit aux Nord-Coréens de porter des jeans, qu'il juge "décadents".

La télévision d'État a expliqué que l'apparence "décharnée" du dirigeant nord-coréen avait rendu les habitants très "inquiets", au point d'avoir "le cœur brisé".

Kim Jong-un, qui a toujours alterné avec apparitions publiques régulières et longues périodes d'absence – au point qu'on l'a déjà dit mort ou dans le coma – se faisant alors remplacer par sa sœur, aurait perdu près de 20 kilos.

Kim Jong-un souffre d'obésité depuis toujours

A cause du coronavirus, la Corée du Nord s'est encore plus fermée au monde qu'auparavant, créant une crise alimentaire sans précédent. Mais difficile de croire que c'est la raison de l'amaigrissement de Kim Jong-un.

Kim Jong-un a toujours souffert d'obésité. Selon certains observateurs, même en ayant perdu 20 kilos, il ne pèserait pas loin de 140 kilos. Cela laisse supposer de graves problèmes de santé et notamment au niveau du cœur. Son père Kim Jong-il et son grand-père Kim il-Sung étaient aussi obèses. Ils sont morts d'une crise cardiaque.

Article écrit avec la collaboration de 6medias

Crédits photos : ITAR TASS / BESTIMAGE

Par Gala.fr