USA – Brésil : Aliko Dangote va exporter son engrais aux deux pays

 USA - Brésil : Aliko Dangote va exporter son engrais aux deux pays 
’Dangote Fertilizer’’ fait partie de Dangote Industries Limited, et est la plus grande usine d’engrais en Afrique de l’Ouest. Son objectif, « répondre à la demande d’engrais du Nigéria, rendre l’Afrique autosuffisante en matière de production alimentaire et faire di continent un net exportateur de nourriture vers le monde ». Le complexe d’engrais est situé dans la zone franche de Lekki (LFZ), dans l’État de Lagos, au Nigeria. Ce Mardi, l’homme d’affaire nigérian a révélé que la nouvelle usine d’engrais a rempli ses plans de production ; et va réaliser ses premières exportations fin juin ou début juillet, vers les USA et le Brésil.
 

Des millions de dollars de devises étrangères en perspective

Aliko Dangote, alors qu’il faisait visiter le site d’implantation de ‘’Dangote Fertilizer’’, avait révélé aux autorités nigérianes, que ses prévisions étaient que l’usine fabrique 3 millions de tonnes métriques d’urée par an, et génère 400 millions de dollars de devises étrangères par an, grâce à l’exportation vers les pays africains. L’usine pour sa Phase 1, a couté 2.5 milliards de dollars d’investissement. Des prévisions atteintes. En tous cas c’est ce qu’en a dit ce Mardi, le président directeur général du groupe, Aliko Dangote, à Doha, lors du forum “Forum économique du Qatar “.

Au cours de ce forum virtuel, le milliardaire nigérian avait annoncé que l’usine d’engrais allait fin juin ou début juillet faire parvenir ses premières cargaisons en Louisiane aux USA, quand la majorité des exportations de l’usine devraient aller au Brésil. « En plus de répondre à la demande intérieure, nous allons pouvoir gagner beaucoup d’argent en exportant les marchandises vers les pays d’Amérique du Sud » a précisé en substance M. Dangote. Le milliardaire nigérian faisait cette déclaration au cours d’une communication qu’il avait été prié de faire par les organisateurs du forum.

Un Forum «sur invitation uniquement » qui durant trois jours du 21 juin au 23 juin, accueille une délégation mondiale plusieurs chefs d’état et de gouvernement, directeurs généraux, voix influentes et décideurs dans les domaines de la finance, de l’économie, de l’investissement, de la technologie, de l’énergie, de l’éducation, des sports et du climat. Des personnalités qui vont animer diverses discussions sur « l’importance d’une collaboration et d’une connectivité plus approfondies entre l’Asie et l’Afrique, comme moyen de faire progresser les opportunités économiques ».

Par lanouvelletribune.info