Bill Clinton : ces cauchemars terribles qui le hantent depuis sa présidence

  
Être à la tête d'un pays laisse des traces. Entre 1993 et 2001, le double-mandat présidentiel de Bill Clinton a été marqué par de nombreux bouleversements sur le territoire américain. Intervention armée en Haïti, premier attentat contre le World Trade Center à New York, attaques terroristes contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie, l'ancien président a guidé les États-Unis à travers huit années teintées de violence et de scandales. Huit années qui, encore aujourd'hui, continue de le hanter. À l'occasion d'une entrevue avec le magazine Paris Match, le prédécesseur de George W. Bush a évoqué son passage à la Maison Blanche, à l'heure de la montée d'Al-Qaïda et d'Oussama Ben Laden.

"Quand j'étais président, je faisais des cauchemars, et ça marque à vie...", a-t-il confié. "Ce qui m'inquiétait surtout, c'était Al-Qaïda. Je me souviens d'avoir prévenu mon successeur, George W. Bush, dont j'avais suivi de près la campagne en 2000. (...) Juste avant de quitter le bureau Ovale, j'ai eu une conversation avec lui pour lui dire que Saddam Hussein ne constituait pas la menace numéro un pour l'Amérique, contrairement à ce qu'il pensait. (...) la menace principale, c'était Oussama Ben Laden et Al-Qaïda. L'autre souci tenait à la prolifération des armes de destruction massive - nucléaires, biologiques ou chimiques - provenant de pays comme la Corée du Nord, l'Inde ou le Pakistan. Même après mon départ, je pensais toujours à (...)

Lire la suite sur Closermag.fr