Kim Kardashian explique comment les riches deviennent plus RICHE

  
Elle a fait la couverture de magazines allant de Rolling Stone à Vogue, mais cette interview avec Kim Kardashian est très différente.

La star de télé-réalité devenue entrepreneuse a parlé au site web financier Market Watch de la façon dont elle a construit son empire et a montré une quantité considérable de connaissances en matière d’investissement, d’épargne et de conseils financiers.

« Vous savez, je pensais que plus je gagnais d’argent, que je dépenserais plus », raconte-t-elle lors de l’interview. 

« Et c’est le contraire. Plus je gagne d’argent, plus je veux épargner. Je ne pensais pas que ce serait comme ça et je me suis en fait surpris. » Kim Kardashian

Steve Goldstein de Market Watch, a tweeté: « Kim Kardashian explique pourquoi la propension marginale à consommer diminue à mesure que les revenus augmentent. » 

La millionnaire a illustré brièvement un concept financier important.

En économie, la propension marginale à consommer est la part du revenu supplémentaire qu’une personne affecte à la consommation.

Supposons que vous receviez un bonus de 1 000 $ en plus de vos gains annuels normaux. Vous avez soudainement 1 000 $ de revenu de plus qu’auparavant. Si vous décidez de dépenser 400 $ de cette augmentation marginale de revenu sur un nouveau costume et d’économiser les 600 $ restants, votre propension marginale à consommer sera de 0,4 (400 $ divisé par 1 000 $).

Si vous décidez d’économiser la totalité de 1 000 $, votre propension marginale à consommer sera de 0 (0 $ divisé par 1 000 $).

En règle générale, plus le revenu est élevé, plus la propension marginale à consommer est bas, car à mesure que le revenu augmente, plus les désirs et les besoins d’une personne sont satisfaits; par conséquent, ils épargnent davantage à la place. Aux niveaux de faible revenu, les propension marginales à consommer ont tendance à être beaucoup plus élevées car la majeure partie ou la totalité des revenus de la personne doit être consacrée à la consommation de subsistance.

Kim parle de son éducation et dit qu’en tant qu’enfant, elle a contracté un prêt auprès de son père, Robert Kardashian, et acheté cinq paires de chaussures de créateur Manolo Blahnik coûtant 750 $ la paire, pour ensuite les vendre sur eBay pour 2500 $ chacune et faire un joli bénéfice.

« J’ai eu la chance que mes parents m’enseignent sur le crédit, l’épargne et des choses comme ça. » – Kim Kardashian

Les gens n’aiment souvent pas célébrer le succès de Kim Kardashian. Mais La reine des médias sociaux a transformé la télé-réalité en une véritable fortune en vendant un jeu mobile, des cosmétiques, des vêtements…

L’essentiel de sa richesse provient de sa société de cosmétiques et de parfums KKW Beauty, qui a généré environ 100 millions $ de ventes en 2019.

Par argentaire