Le Canada en froid avec les étudiants étrangers

 Le Canada en froid avec les étudiants étrangers 
Le Canada, et la province du Québec en particulier, est réputé pour son hospitalité avec les étudiants étrangers. C'est, en effet, une destination privilégiée par nombre de futurs diplômés. Mais en cette rentrée, les rouages se sont sérieusement grippés. Selon le journal canadien « La Presse », plus de 600 étudiants, notamment français, n'ont pas pu faire leur rentrée dans les collèges québécois. A l'échelle du Canala, plusieurs milliers d'étudiants seraient concernés.

Une situation qui préoccupe, au point que la ministre québécoise de l'Enseignement supérieur et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, se sont fendu d'une lettre aux autorités canadiennes de l'immigration, faisant part de leurs vives préoccupations.

Réfugiés afghans

En cause, le retard pris par les autorités pour délivrer les permis d'étudier. Or, pas question de rentrer sur le territoire canadien pour un étudiant étranger tant que son permis d'études n'a pas été délivré.

La Fédération des Cégep (établissements collégiaux québécois) estime qu'entre 20 % et 25 % des élèves étrangers sont toujours en attente d'un permis d'études. Un porte-parole du ministère canadien de l'Immigration a évoqué les répercussions importantes de la pandémie sur le système d'immigration canadien. Le ministère invoque aussi la décision d'Ottawa d'accueillir des milliers de réfugiés afghans pour justifier ces délais.

Marie Bellan

Par lesechos.fr