Le vaccin Moderna est-il plus efficace que le vaccin Pfizer ?

  
Le vaccin Pfizer, administré en plus petite quantité aux enfants de moins de 12 ans, se révèle "sûr" et "efficace", selon l'étude du laboratoire.

La campagne de vaccination contre le Covid a démarré en juin dernier chez les adolescents. L'étape suivante sera-t-elle la vaccination des moins de 12 ans ?

Pour la première fois, sont publiés les résultats d'une étude clinique à propos du vaccin contre le Covid-19 chez des enfants de moins de 12 ans. Menée sur le vaccin Pfizer, l'étude publiée par le laboratoire et relayée par l'AFP souligne qu'il génère une réponse immunitaire intéressante et s'avère sans danger pour les enfants.

Avec le variant Delta, les enfants ont été très nombreux à contracter le Covid-19. "Depuis juillet, les cas pédiatriques de Covid-19 ont augmenté de 240% aux Etats-Unis, soulignant la nécessité d'une vaccination" des plus jeunes, a commenté Albert Bourla, PDG de Pfizer. La question de vacciner les enfants pourrait se poser si les résultats des études cliniques lancées par Moderna et Pfizer étaient concluants.

Les premiers résultats, de la phase 2/3, pour le vaccin Pfizer ont été divulgués : 4 500 enfants, âgés de 6 mois à 11 ans et venant de quatre pays : la Pologne, l'Espagne, la Finlande et enfin les Etats-Unis, ont été observés. Il y avait parmi eux des enfants qui avaient déjà contracté le virus, et d'autres qui ne l'avaient jamais eu.

Réponse immunitaire forte, effets secondaires sans gravité

Le dosage a été modifié pour la tranche de 5 à 11 ans à 10 microgrammes, contre 30 microgrammes pour les adultes (par injection). Les données de l'étude portent sur 2 268 enfants, qui ont reçu ce dosage à 21 jours d'écart. Leur réponse immunitaire a été jugée "robuste" et comparable à celle présentée par les jeunes adultes entre 16 et 25 ans, y compris du côté des effets secondaires potentiels.

Les données de l'enquête seront transmises "dès que possible" à l'Agence Européenne des médicaments, à la FDA et à d'autres régulateurs. De prochains résultats devraient être communiqués pour les tranches d'âges inférieures, et dès 6 mois. Entre cet âge et deux ans, la dose administrée devrait être encore plus faible encore : 3 microgrammes par injection.

Sources : Communiqué de presse Pfizer, AFP