Restitutions: les oeuvres ne retourneront pas au Bénin avant février 2022

 Restitutions: les oeuvres ne retourneront pas au Bénin avant février 2022 
Petit décalage dans le calendrier du retour au Bénin des 26 œuvres pillées dans les palais royaux que la France a décidé de restituer. Ce ne sera plus avant la fin de l’année 2021 comme initialement prévu, mais en février 2022. Le gouvernement souhaite organiser deux expositions à Paris avant le rapatriement des œuvres.   

Ce glissement de calendrier n’a rien à voir avec un quelconque retard dans la réhabilitation des infrastructures prévues pour accueillir les 26 pièces, mise au point de la partie béninoise. Il est lié à la volonté du gouvernement du Bénin qui tient à organiser deux expositions à Paris avant. La première se tiendra probablement du 26 au 31 octobre au Quai Branly où est organisée une semaine béninoise et la seconde exposition fin janvier au palais d’Iéna.

Un changement de propriété pendant la semaine béninoise

Les œuvres ne rentreront que début 2022 et seront exposées provisoirement dans maison du gouverneur du Fort portugais de Ouidah. Mais attention, l’acte de transfert de propriété doit être signé avant le 25 décembre, c’est la loi qui l’exige.

Selon nos informations les deux parties pourraient cosigner l’acte au cours de la semaine béninoise au Quai Branly. La France doit procéder à la radiation des 26 œuvres de ses collections nationales et le Bénin doit les intégrer dans son patrimoine, via un décret.

Le transfert physique se fera en une seule fois par vol commercial. Le volume total des caisses est estimé à 27 m3
Par RFI